AFRICAN MANAGER: “LES ‘REVENANTS’, UNE MENACE, MAIS PAS UNIQUEMENT!”

THE NATIONAL: “TUNISIA: RETURNING FOREIGN FIGHTERS COULD CONTRIBUTE TO RADICALISING OTHERS, ACTIVISTS SAY”

UNITED NATIONS ECONOMIC COMMISSION FOR AFRICA : “THE PRIVATE SECTOR TO THE RESCUE OF REGIONAL INTEGRATION IN NORTH AFRICA”

Dark Light

“L’Etat considère que ceux qui sont en attente de jugement devant un tribunal ne sont pas dangereux, ils sont facilement contrôlés et évalués”, a déclaré Nabil Barkati, chercheur au sein du groupe de réflexion Maghreb Economic Forum basé à Tunis. Cependant, ajoute-t-il, le fait de renvoyer des combattants dans la communauté où ils ont été radicalisés a posé un risque pour la sécurité. Évaluer le risque global peut être difficile, les critères de dépistage étant au mieux ambigus.

L’article complet. 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related Posts
Total
0
Share